PROXEMICS IRIS

Installation interactive - 2016

Production : Vincent Ciciliato

Remerciements : Lycée Jean Rostand, Roubaix / Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing / La Plaine Images, Roubaix / Galerie Reticular, Saint-Étienne

Proxemics IRIS interroge la mise à distance entre spectateur et sujet représenté. Chaque individu s’inscrit dans l’espace selon des règles qui lui sont propres. Il s’adapte à son environnement, mais également à la place prise par les autres corps qui s’y trouvent.

L’anthropologue  Edward  T.  Hall  parle  de  « proxémie »  pour  désigner  l’espace culturellement acquis définissant la distance entre individus. Cette relation « à distance » constitue le rapport invisible qui lie les êtres au sein du même espace et en conditionne les stratégies d’adaptation.

Proxemics IRIS, interroge donc cette distanciation, à partir de la relation entre le corps du spectateur et celui des personnages représentés. La scène est simple : un espace vide (une  cafétéria),  dans  lequel  des  chaises  et  des  tables  sont  disposées.  Lorsque  le spectateur  se  trouve  face  à  l’image,  des  personnages  prennent  peu  à  peu  place,  par apparitions et disparitions successives. Il y a frontalité entre les sujets. En bougeant, le spectateur attire l’attention des personnages à l’écran. Ceux-ci se retournent alors vers l’espace d’exposition, et commencent à suivre des yeux les sujets qui s’y trouvent. Rien de plus que le simple que le suivi du regard de corps se déplaçant dans l’espace.

Proxemic Iris - Screen capture - LOW def.

Proxemic Iris - Schéma d'installation